Parcours de l’Architecture

Rez-de-chaussée

Le parcours permet de découvrir l’imposant complexe monumental : à partir de la loggia de la façade, vous pourrez ensuite admirer la Cour des hommes et la Cour des femmes, lieux de vie des « nocentini » pendant des siècles.

Ces espaces, connus pour leur beauté, ont toujours représenté le cœur de l’institution et ils accueillent maintenant quotidiennement des centaines d’enfants qui fréquentent les services éducatifs offerts par l’Istituto degli Innocenti.

Le projet Brunelleschi

En 1419, l’Art de la Soie confia la construction de l’hôpital à Filippo Brunelleschi, un génie infatigable aux multiples facettes, connu pour ses grandes capacités d’inventivité et de design. Créateur de perspective linéaire, Brunelleschi est l’auteur d’architectures innovantes comme la coupole de Santa Maria del Fiore, qui a fait de Florence le berceau de la Renaissance.

Brunelleschi s’inspire de l’art classique pour développer un nouveau langage qui prend forme pour la première fois dans le bâtiment de l’hôpital : colonnes, chapiteaux, arcs et voûtes composent une structure rationnelle et aérée avec l’utilisation de pietra serena et de plâtre en anticipant cette récupération des éléments de l’architecture classique qui deviendront distinctifs de l’architecture de la Renaissance florentine.

L’innovation est aussi représentée par la conception d’un bâtiment créé spécifiquement pour l’accueil des enfants :

“Brunelleschi a créé un espace dans lequel il a mêlé sa nostalgie au charme naturel de l’enfance et l’enfance est rendue à travers ce qui est son langage le plus authentique et le plus mystérieux : le jeu. L’idée du jeu est portée aux limites de l’évanescence où elle touche les régions du mythe. A noter que Brunelleschi construisait un bâtiment pour une enfance souffrante : mais cette dimension est totalement oubliée

 […] l’espace se compose au fur et à mesure que le jeu s’invente : dès le départ Brunelleschi a voulu célébrer la fin de la maladie et de la misère, célébrer une victoire dans ce qui aurait dû être leur maison. “

Giovanni Michelucci, Brunelleschi Mago (ed. Medusa, 1972)

Le caractère ludique auquel Michelucci fait allusion fait référence à l’utilisation du module carré et cubique, adopté par Brunelleschi pour marquer les espaces de manière claire et rassurante. Ce module se retrouve à la fois dans les cours et sur la façade, avec la grande loggia qui relie l’intérieur de l’hôpital à l’espace ouvert de la ville, générant les conditions pour la formation de la future Piazza Santissima Annunziata. 

Filippo Brunelleschi dirigea le chantier de construction de l’hôpital de 1419 à 1427, réalisant le portique extérieur1, l’église2 et le dortoir des enfants3 – connu aujourd’hui sous le nom de Salone Brunelleschi – les têtes du portique4 et le sous-sol..

 

Il conçoit, mais ne construit pas, le merveilleux Cortile degli uomini (Cour des hommes). 

Les agrandissements

Le travail à l’usine Innocenti reprend en 1436 sous la direction de Francesco della Luna qui remplace Brunelleschi dans la gestion du chantier. A cette époque furent créés : le Cortile delle donne5 avec la loggia à colonnades au-dessus des travées croisées, la galerie couverte au-dessus du portique extérieur, le Cortile degli uomoet une seconde ogive7 à droite du portique extérieur.

Les nouvelles extensions sur la façade, la galerie et la deuxième ogive à droite, cassent la symétrie et l’équilibre de la partie du bâtiment conçue par Brunelleschi.

De 1445 à 1500 les éléments suivants furent achevés : l’escalier d’accès au portique8 et les pièces au-dessus du Cortile degli uomo, les Putti en langes d’Andrea della Robbia dans les oculi furent placés, le grand séchoir de Vérone fut construit, l’accès voûté créé sur l’actuelle rue della Colonna9, l’ancienne ogive10a été déplacée vers la gauche, et le clocher de l’église a été achevé.

Les archives historiques11 sont situées au rez-de-chaussée. Depuis 2019, à l’occasion du XVIIe siècle de sa fondation, l’Institut a rendu visible aux visiteurs les accès aux espaces prestigieux à travers une vitre à l’entrée.

La salle immersive12 est actuellement située dans la salle Grazzini, au rez-de-chaussée de l’Institut.

Les visiteurs peuvent désormais “se plonger” dans les événements de l’Hôpital : l’histoire de ses lieux en constante évolution et son engagement constant pour la protection des enfants s’illustre à travers une projection à 270°, racontée par des comédiens qui donnent la parole au grand protagoniste de ses origines, Filippo Brunelleschi, en dialogue avec une jeune fille d’aujourd’hui qui l’interroge sur le passé, le présent et l’avenir de l’institution historique.

Museo degli Innocenti © 2021. All Rights Reserved
Team Redazione / Comunicazione ThePlusPlanet By Cristoforo SC:  Dott.ssa  Stefania Cottiglia

Designed by Sinaptic